Association Saint-François d’Assise

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

actualités

HISTORIQUE

Créée en 1918, l’Association Saint-François d’Assise n’a cessé d’évoluer, dirigée d’une main de fer et avec dévouement par sa fondatrice, Mme Louise Joséphine SAMAT, née SELHAUSEN.

Atterrée par la grande misère dans laquelle vivaient les habitants du Camp Ozoux, l’actuel Bas de la Rivière, Madame SAMAT décide d’ouvrir un hospice pour accueillir les personnes désœuvrées.
En 1918, devant l’afflux des pensionnaires, elle fonde l’association de l’Hospice de Saint-François d’Assise le 6 juin 1918, sous le régime des associations loi 1901.

En 1947, la gestion de l’association est transférée à la Congrégation des Sœurs Franciscaines de Marie. Le 19 juin de cette même année, celles-ci prennent en charge, une structure destinée à l’accueil des petits malades, dénommée “l’Aide Maternelle”. C’est la création de l’Hôpital d’Enfants, premier établissement pédiatrique du département. L’association change alors de nom pour prendre celui qui est toujours le sien aujourd’hui “Association Saint-François d’Assise” (ASFA). Les religieuses assureront la gestion de l’association jusqu’en 1970. Elles sont toujours représentées au sein du Conseil d’Administration.

L’association n’a eu de cesse de respecter et d’élargir sa vocation en faveur des plus démunis. Elle a su se développer pour répondre aux exigences des besoins en termes de prise en charge, tant dans le secteur médico-social, sanitaire, que de la formation.

En 1960, une école d’auxiliaires de puériculture voit le jour. Le premier service de néonatalogie de la Réunion est créé en 1972. En 1976, l’Hôpital d’Enfants est admis à participer au service public hospitalier (SPH).
Le Centre de rééducation fonctionnelle infantile (CRFI) est créé en 1981 et connaît un développement rapide.
Dans le cadre de l’humanisation des hospices, la maison de retraite passe de 110 lits d’hospice à 120 places d’hébergement de Maison de Retraite, dans une nouvelle configuration, inaugurée en 1988.

En 1990, est créé le service d’accueil des Déficients Moteurs Cérébraux (25 places), et le service des polyhandicapés (15 lits) dans les locaux de l’Hôpital d’Enfants, pour apporter une réponse médico-sociale à des enfants qui connaissent des déficiences lourdes et demandent une assistance importante. 1995 voit la création du CAMSP (Centre d’Action Médico-Sociale Précoce), dont l’objectif est de dépister et de traiter le plus tôt possible les déficiences, afin d’éviter ou de minimiser les handicaps qui peuvent atteindre les enfants.

En 1996, l’association prend la responsabilité d’un Institut Médico-Pédagogique de 80 places situé à la Montagne, l’ex IMP Saint-Gabriel. La structure, nommée IME Henri VERGOZ, a déménagé en janvier dernier à Beauséjour, sur la commune de Sainte-Marie.

En 2001 est créée une école de puéricultrices. Le pôle formation est alors regroupé au sein d’un bâtiment commun, comprenant désormais l’Institut de Formation d’Auxiliaires de Puériculture (IFAP), l’École de Puéricultrices, puis l’Institut de Formation en Ergothérapie (IRFE) qui rejoindra le pôle en 2014.

A partir de 2002, les activités de l’ASFA évoluent pour s’adapter aux besoins du secteur médico-social handicap à la Réunion, dans le cadre d’un plan de rattrapage par rapport au national. Les services de déficients moteurs cérébraux et de polyhandicapés sont regroupés au sein d’un Centre d’Education Motrice à vocation pleinement éducative, puis est créée la Maison d’Accueil Spécialisé.
L’ASFA se voit aussi confier la gestion de trois services, un SESSAD (Service d’Education Spécialisé et de Soins A Domicile) pour Déficients Intellectuels, un SESSAD Moteur ainsi qu’un SAMSAH (Service d’Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés).

A cette période, l’Hôpital d’Enfants entame sa spécialisation vers les Soins de Suite et de Réadaptation pédiatrique (SSR), avec un important plan de restructuration immobilière.

En 2009, la capacité d’accueil de l’EHPAD est étendue à 160 lits au lieu de 120, et se concrétise par l’ouverture d’un nouvel établissement à Sainte-Clotilde. Le Pôle Médico-Social Personnes Agées compte alors deux établissements : l’EHPAD SAINT-FRANÇOIS situé à Saint-Denis et la Résidence Retraite Médicalisée de Sainte-Clotilde.

Aujourd’hui, l’ASFA est structurée en 4 pôles d’activités et un siège :

  • Le Pôle Sanitaire,
  • Le Pôle Médico-Social Handicap,
  • Le Pôle Médico-Social Personnes Agées,
  • Le Pôle Formation.

De l’œuvre d’une pionnière au grand cœur à une œuvre collective, l’Association Saint-François d’Assise a su évoluer, s’adapter au fil du temps, tout en préservant sa vocation et ses valeurs premières dans l’accompagnement des plus vulnérables.

L’ASFA, en quelques chiffres, c’est :

  • La prise en charge de 690 usagers
  • 550 salariés
  • Un budget global annuel de 45 000 000 €
  • fehap